0 réflexion au sujet de « Enfin une alternative aux pubs sur le web. »

  1. Je pense que cela peut être quelque chose de très intéressant.

    Par contre, tu demandes de ne parler des bloqueurs de pub mais c’est pourtant un fait à largement garder en tête.

    Ces extensions (légales) offrent déjà cette possibilité et cela risque d’être l’un des plus gros frein à service.

    Le peu de sites inclus est aussi un point négatif mais nul doute que cela va s’améliorer à ce niveau.

  2. C’est trop fort de mon temps le net devait être libre de pub et on se partageait gratuitement tous les outils pour ça. Là vous êtes up side down… Payer les bloqueurs de pub? Evidemment y aura bien des pigeons pour dire amen.

  3. Il ne s’agit pas de payer des bloqueurs de pub Fratani Marie-Noelle mais de payer les sites pour pouvoir les consulter sans avoir de la publicité.

    Les sites gratuits utilisent la pub pour gagner de l’argent, un internet gratuit et libre de publicité c’est juste une utopie…

  4. Les bloqueurs de pub sur desktop (et mobile) existent, ce qui permet de consulter les sites sans voir la publicité oui, mais ce n’est pas pour cela que le web est gratuit et sans pub, c’est un contournement (et je ne cache pas être un utilisateur d’AdBlock).

    Mais là il s’agit d’autre chose, d’offrir un financement aux sites afin de pouvoir les consulter sans avoir de publicité.

    L’idée, en elle-même, me semble intéressante.

    Les bloqueurs de pub, bien que très appréciables du côté utilisateurs, sont nuisibles pour de nombreux petits sites.

    Alors oui, pourquoi pas cette solution.

    Le nom des sites partenaires de ce projet sera, par contre, essentiel mais cela devra aussi s’accompagner d’un changement de mentalité comme le prouve cet échange !

  5. Mais c’est justement le principe de ce système Fratani Marie-Noelle et sans avoir à passer par un véritable abonnement avec un contenu restreint et limité pour les utilisateurs non membres.

    C’est pourtant bien expliqué dans l’article.

    Les membres de ce programme verront, à la place des bannières de pub un message de remerciement.

    Les autres verront les bannières de pub.

    Dans les deux cas, le contenu reste le même.

  6. Fabrice Thomas en effet je viens de lire. Je m’étais arrétée à vos échanges. Donc le deal c’est entre 12 et 36 € par an. Dans ce cas c’est aussi du sponsoring qui devrait être déductible d’impôt en partie pour contribution à l’information. Juste une idée applicable pour les sites locaux seulement.

  7. Fabrice Thomas​ c’est une question qui se négocie avec le gouvernement par le biais d’une représentation officielle accompagnée de signatures de citoyens et d’associations pour le droit à l’info sans pub. Qui veut être porte parole? 

  8. Pour revenir au post, j’aime simplement l’idée que les médias web dont la source de revenu est la pub peuvent finalement proposer une vrai alternative. Et surtout, pas pour seulement pour un site web mais pour un réseau de site.

  9. L’idée est bonne mais ça ne marchera pas car les personnes ne veulent pas payer pour lire. Je connais différents sites qui font cela est ce n’est pas suffisant.

    Fratani Marie-Noelle pour avoir les informations il suffit de lire les dépêches AFP et là vous aurez accès à toute l’information. Mais un article sur un sujet écrit par une personne qui s’y connait et peut apporter un nouvel éclairage à une information c’est quand même plus agréable à lire. Est ce que ça ne mérite pas une contribution ? Lire un article de blog ça prend 2 minutes mais l’écrire c’est bien plus long. Tout travail mérite salaire, non ?

    La pub n’empêche pas d’accéder à l’information c’est juste un moyen de la financer. Les chaines de télé fonctionnent sur ce modèle d’ailleurs.

    Je suis le premier à ne pas payer pour trouver des choses sur internet mais il faut avoir conscience que la pub est un des seul moyen de financer une activité ou une passion sur internet. Cette solution de Google aura peut etre plus de résultats aux états unis car eux ils sont plus prêt à payer pour un service. C’est ailleurs pour cela que maintenant quand je développe des trucs je les fais directement en anglais pour les US car en France je suis sur de ne rien gagner avec.

  10. Stéphane Giron exact écrire sur un sujet demande bcp de travail d’investigation, d’analyse et synthèse avant de rédiger et mettre en forme.

    Il y a les pays comme la France qui taxent à tout va sur tout, tous les services répercutent et en bout de chaîne c’est les clients ou même les usagers qui en subissent les conséquences. Nous payons avec l’impôt et taxes sur audiovisuel déjà pour obtenir l’info officielle (médias publics ou subventionnés comme l’AFP).

    Tous les opérateurs FAI nous font payer pour les accés au net sans apporter une valeur ajoutée à leur service.

    Si on fait le total annuel de tous ses services publics/privés inclus le mobile et taxe audiovisuelle, il faut compter de 600 á 800€, soit + de la moitié d’un SMIC pour avoir accès à l’information.

    Mon point de vue : les pauvres ont, s’ ils le souhaitent, accès à l’information non officielle, à la culture et à d’autres connaissances avec le net.

    Donc oui Jean-Marie LOUCHE​ cette proposition est une alternative pour ceux qui pourront

    payer seulement.

    Autre point de vue : l’accès à l’information, la culture et les connaissances est un droit fondamental d’où l’idée d’une minoration de l’impôt en cas de sponsoring des sites qui ont besoin d’aide pour la diffusion de leurs informations.

    C’est vrai ça fonctionnera aux USA, pays qui trouve normal que sa jeunesse s’ endette à vie pour son éducation, tout doit s’ acheter même la connaissance qui n’est pas un droit fondamental chez eux.

  11. Il ne faut tout mélanger non plus Fratani Marie-Noelle​

    Il n’est absolument pas question de limiter ou de brider du contenu ici mais d’offrir un moyen, pour ceux qui le souhaitent, d’accéder à des sites sans subir la publicité et d’une manière qui ne porte pas atteinte aux revenus financiers de ces sites.

    Le débat sur le système de taxe en France ou sur le prix de l’éducation aux États-Unis est hors de propos ici.

  12. Le raisonnement est intéressant même si je rejoins Fabrice Thomas en pensant que ce n’est pas lié au sujet.

    Pour la rémunération des sites internet par abonnement c’est comme le travail le dimanche, tout le monde trouve que c’est une super idée mais personne ne veut le faire.

     

    Le site Next Impact a rédigé des articles très intéressant sur le financement de leur site et en général. Cela montre que c’est bien compliqué de faire sans la pub. Ils ont mis en place un système d’abonnement mais ça reste marginale.

  13. Je pense aussi, et malheureusement d’une certaine manière, que cela restera quelque chose de marginale et de peu suivi Stéphane Giron​.

    Mais, malgré tout, je trouve que c’est une très bonne initiative et que cela aura, au moins, le mérite d’offrir une alternative.

    Je pense cependant qu’il faut impérativement que cela soit suivi par des sites populaires ou le projet n’aura pas la moindre chance de décoller.

  14. Stéphane Giron pour le travail le dimanche ça ne fera pas un meilleur salaire pour les 2 tiers des salariés. Et puis les parts du gâteau vont diminuer.

    Je comprends bien le système alternatif.

    Fabrice Thomas​ je soulignais qu’entre mentalité et culture française et américaine il y a une vrai différence et les comportements ne seront pas les mêmes.

  15. Tous les opérateurs FAI nous font payer pour les accés au net sans apporter une valeur ajoutée à leur service.

    Je m’excuse Fratani Marie-Noelle mais je ne vois pas en quoi cela indique la différence entre la mentalité américaine et française Surtout que les prix des abonnements illimités sont vraiment intéressants en France. Pour ma part, je serais plus qu’heureux d’avoir ce débit, avec ces services, à ce prix là.

    Mais là on s’éloigne clairement du sujet

    Alors oui, les mentalités françaises et américaines sont différentes, c’est certain. Comme le sont les mentalités japonaises et allemandes ou de n’importe quel autre pays d’ailleurs.

    Cependant, je ne pense pas qu’il faille avoir un raisonnement franco-français pour ce genre de chose mais plutôt voir cela d’une manière globale.

  16. Fabrice Thomas​ c’est vrai que les FAI sont plus chers aux USA, Japon sûrement aussi. D’ailleurs Obama a un projet de loi pour un free web qui ne passera pas sans doute.

    Aux USA lorsqu’on a un droit il s’ achète plus sûrement qu’en France. Les américains trouvent ça normal (culture d’origine de sytème sociétal protestantique) alors qu’un droit en France relève plus de l’état providence (culture d’origine de système sociétal christianistique) .

    Ce qui en fait ce traduit par l’impôt (la dime).

    C’est ce qui différencie la culture et l’esprit des deux pays. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *