0 réflexion au sujet de « Google va désormais régler ses impôts, l’optimisation fiscale touche à sa fin, mais c’est au Royaume-Uni. »

  1. L’avantage des mutli-nationales, c’est d’avoir des avocats spécialisés en optimisation fiscale. 

    Google au final ne fait que profiter des lois disponibles. 

    Mais il est vrai que cela ne semble pas normal de réaliser un gros chiffre d’affaire dans un pays et de ne pas payer d’impôt dans celui-ci.

  2. Jean-Marie LOUCHE effectivement ce qui me déplaît, c’est que les multinationales voudraient toujours faire référence aux lois, justice et fiscalité de leur pays, quand aux avocats s’il travaillent avec les fiscalités locales je n’y vois pas d’inconvénient, ayant fait l’IAE avec un module intitulé  » la fiscalité comment tirer avantage de cette contrainte « 

Répondre à Claude Scotto di perrotolo Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *